Catégories des articles

La FIAC 2017 dans le collimateur des humoristes et des réseaux sociaux

Des regards amusés et une croissance de plus de 30% des conversations sur le Net ont marqué la 44e édition de la FIAC, foire internationale d'art contemporain, qui s'est tenue à Paris, du 19 au 22 octobre 2017. L'Observatoire du Web social dans l'art contemporain que je dirige depuis 2011, en partenariat avec Talkwalker, leader européen du Social Media Intelligence, dévoile le résultat de son étude.

Avec leur "performance artistique sur la naïveté hébétée", le duo satirique "Catherine et Liliane" sur Canal+ fait sourire la Toile depuis le 20 octobre... Les humoristes Alex Lutz et Bruno Sanches se sont attaqués à la FIAC, rendez-vous des amateurs d'art éclairés. "Le trombone, une œuvre d'art? Pas du tout. C'est un manifeste sur le sentiment de repli et d'attachement dans l'espace professionnel moderne." Le ton est donné et la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux: 200.000 vues, 7200 réactions, 3200 partages... Ce n'est pas la première fois que la foire parisienne inspire la moquerie. En 2015, Le Gorafi publiait avec succès l'histoire d'un interrupteur sur le stand 123 qui aurait plongé –fictivement– les visiteurs dans la plus grande confusion.

+ 30% des conversations sur le Net, soit 13.000 personnes à commenter et à réagir: un engouement qui se conjugue avec l'augmentation de 2,5% du nombre d'entrées au Grand Palais, soit près de 74.000 entrées en 5 jours. 27.600 citations de la FIAC exactement contre 21.200 en 2016. Voilà ce qu'a établi l'étude détaillée de L'Observatoire du Web social dans l'art contemporain, bureau d'études que j'ai créé en 2011 (on peut retrouver l'étude 2016 sur ici). Côté presse, à noter une prédominance des regards d'outre-Atlantique à travers les articles de Mark Beech publiés par Blouin Art Info et de Ted Loos du New-York Times qui souligne, à juste titre, l'attrait grandissant du Hors les Murs.

Sur Instagram, c'est aussi "le boom", à l'image de l'émoji qui figure dans la cartographie des sentiments! En deux ans, le réseau social de partage de photos et de vidéo a doublé son nombre d'utilisateurs, passant de 400 à 800 millions dans le monde. Le compte du Musée du Louvre @MuseeLouvre est passé de 800.000 à 1,3 millions d'abonnés en un an. En 2017, il propulse une œuvre de l'artiste français Erik Dietman (1937-2002) installée dans le Jardin des Tuileries. Mais un musée du Louvre moins présent que les années précédentes. C'est le Japonais Takashi Murakami qui lui a volé la vedette en publiant sur son compte Instagram @takashipom trois images de sa propre sculpture, "Flame of Desire-Gold" likées plus de 5 000 fois chacune. Et il n'est pas le seul artiste à s' auto-publier.

Un comparatif des conversations sur le Net FIAC Vs Frieze London, une dizaine de jours auparavant, montre que la foire française a touché son public. Avec une portée et un engagement moindre cependant.